29 Mai

Le point sur la renégociation de votre prêt pour un bien immobilier à Saint-Didier-au-Mont-d’Or

Vous souhaitez vous lancer dans un second achat immobilier à Saint-Didier-au-Mont-d’Or pour du locatif ou une résidence secondaire ? Renégocier le prêt de votre logement pourrait vous permettre de dégager une capacité mensuelle de remboursement supplémentaire et donc d’acheter sans trop alourdir vos mensualités ! « On considère qu’il faut un point d’écart entre le taux du crédit à renégocier et les taux actuels pour que l’économie générée rende l’opération intéressante compte tenu des frais engendrés qui peuvent atteindre jusqu’à 3 % du capital restant dû… Mais un écart de 0,70 point peut suffire pour les crédits récents, de plus de 300 000 € ou ayant des durées supérieures à 20 ans, d’où la nécessité d’étudier la pertinence de l’opération pour ne pas passer à côté d’une opportunité », détaille Sandrine Allonier, directrice de la communication de Vousfinancer.

Les taux de crédit immobilier ont atteint un nouveau plus bas historique offrant aux emprunteurs de nouvelles possibilités de faire baisser le taux de leur prêt immobilier. En mai, comme en avril, les taux de crédit immobilier ont encore légèrement baissé pour atteindre en moyenne 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,70 % sur 25 ans « Mais nous parvenons à négocier pour les meilleurs profils 0,6 % sur 15 ans, 0,85 % sur 20 ans et 1,1 % sur 25 ans. Et même récemment, nous avons obtenu 0,30 % sur 7 ans pour une renégociation de prêt ! », précise Jérôme Robin, directeur général et fondateur de Vousfinancer.

Depuis début février, Vousfinancer constate en effet une reprise des demandes de renégociations de crédit dont le nombre avait diminué au deuxième semestre 2018… Au premier trimestre, les dossiers de renégociations de prêt sont en hausse de 25 % par rapport au 1er trimestre 2018. Le constat est le même du côté des dernières statistiques mensuelles de la Banque de France disponibles : en février les renégociations de crédit représentaient 18,3 % des nouveaux crédits, contre 14,6 % en décembre 2018, mais 60 % en février 2017 !

Presque tous les crédits souscrits avant la mi-2016 peuvent potentiellement être renégociés avec de fortes économies à la clé !

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée