7 Nov

Un bon DPE influencera-t-il le prix de votre bien immobilier à Lyon ?

Vous avez un bien immobilier à vendre à Lyon ? Préciser le DPE dans votre annonce immobilière est obligatoire. Le diagnostic de performance énergétique est un document qui donne une estimation de la consommation énergétique d’un logement et de son taux d’émission de gaz à effet de serre. Ce document a pour but d’informer le candidat acquéreur ou locataire sur le bien qu’il projette d’acheter ou de louer. Des sanctions sont d’ailleurs prévues en l’absence de DPE ou s’il est erroné. Mais si vous avez une étiquette E, devez-vous répercuter cette mauvaise note sur le prix de votre appartement ?

Afin de savoir si une étiquette énergie attestant des bonnes performances énergétiques et environnementales d’un logement pouvait permettre d’en augmenter le prix et pour en connaître sa plus-value, SeLoger a comparé les prix au mètre carré d’un bien immobilier classé « A » (moins de 50 kWh par mètre carré par an) avec ceux d’un autre classé « E » (entre 231 et 330 kWh/m²/an). Ont été exclus de l’étude les logements classés F et G, ces fameuses passoires thermiques que tout le monde souhaite voir disparaitre…

Les résultats de l’enquête nous apprennent qu’à Saint-Étienne, un logement énergétiquement vertueux coûte 68 % plus cher qu’un logement classé E. De même, à Perpignan, un bien immobilier étiqueté A se monnaye aux alentours de 2 630 €/m² mais voit son prix tomber à 1 652 €/m² s’il s’est vu attribuer un E… À Strasbourg, l’écart de prix entre un bien classé A (4 470 €/m²) et un logement classé E (2 85 1€/m²) atteint 56 % !

Toutefois, si dans certaines villes, la valeur verte participer à augmenter l’attractivité (et le prix !) d’un logement, il est à noter que dans une ville dont le marché immobilier est tendu, comme c’est le cas à Lyon, la raréfaction de l’offre et la force de la demande font que la valeur verte reste marginale. Alors, même si le score énergétique n’est pas optimum, un logement trouvera acquéreur et bien souvent au prix affiché ! En clair, pour le moment, la valeur verte est inversement proportionnelle à la tension immobilière…

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée